Gustave Courbet : un bicentenaire dépolitisé mais pas trop

Le peintre sera honoré durant l'année 2019 comme « une marque » déclinée par le conseil départemental du Doubs sous de multiples formes : expos, concerts, colloque, actions scolaires, sportives ou sociales... Son soutien actif de la Commune de Paris, qu'il paya d'une fin de vie en exil, ne sera pas mis en avant...

courbet-atelier

Avant de se quereller, brièvement mais intensément, sur l'IVG les conseillers départementaux du Doubs se sont entendus sur le bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, né le 10 juin 1819. La majorité a prévu une « programmation d'envergure nationale et internationale » dont le budget dépasse 1,4 million d'euros, dépenses de communication comprises. Car outre trois grandes expositions et un colloque scientifique, des concerts et des résidences d'artistes, il y aura des opérations tous azimuts en direction des scolaires, des habitants, des randonneurs (sentiers sur les sites des tableaux), des sportifs (course cycliste du siège de l'UCI d'Aigle à Ornans), des communes, des environnementalistes ou encore des « publics empêchés, handicapés ou vulnérables »...

Bref, Courbet sera décliné à toutes les sauces au point de devenir « une marque » – Gustave Courbet... l'art d'être libre –, comme l'a expliqué la présidente Christine Bouquin en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !