Eoliennes : « on cherche à passer de huit à cinq ans de procédure »

Des syndicalistes CFDT ont effectué en octobre une visite guidée du chantier éolien de Rougemont avec Xavier Degois, chargé de développement d'Opale, qui a expliqué le long cheminement d'un projet. La réflexion pour desserrer l'emprise de la finance anglo-saxonne passe par l'investissement citoyen et celui des collectivités, à l'image de la coopérative Jurascic, créée très récemment. 

eol4

Les brumes matinales de ce jour d'octobre se dissipent et l'on commence à distinguer à travers les vitres embuées du bus une éolienne surgir au dessus de la canopée. Les passagers, des militants de l'union des retraités de la CFDT, viennent de visiter le chantier du parc éolien de Baume-Rougemont qui comprend 29 machines, mais le brouillard empêche de voir toutes celles qui sont érigées. Ils traverseront une forêt où quatre plateformes défrichées attendent d'être équipées, puis descendront pour s'approcher d'une machine montée à quelques centaines de mètres d'une autre en service.

Au micro, Xavier Degois, ancien du cabinet de l'ancien président du conseil général du Doubs Claude Jeannerot, depuis six ans chargé de développement à Opale Énergies Nouvelles, partenaire de Velocita, raconte la longue aventure d'un projet démarré dans les bureaux d'études en 2008.

« Partout, sans cesse, on est en proie à des oppositions pas...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !