Eoliennes de Moini : un projet en panne ?

Le projet de construire six éoliennes sur la crête séparant les vallées du Doubs et de la Loue entre Quingey et Arc-et-Senans est suspendu à deux rapports ministériels attendus depuis plusieurs mois. Trois maires mettent les pieds dans le plat alors que les opposants ont saisi l'Unesco qui protège la saline. L'opérateur semble hésiter.

« Ce n'est pas l'éolien qui supprimera le nucléaire », dit Jean-Luc Bertron, sur le pont de la Loue à Quingey. Dans le fond, la crête de Moimi où six éoliennes pourraient être implantées. Ph D.B.

Jean-Luc Bertron revendique des soutiens solides à sa cause. Cet habitant d'Abbans-Dessus, chef de projet d'une entreprise de plasturgie, est le coordinateur de l'association Le Vent tourne qui réunit des opposants au projet de parc éolien de la côte de Moini, entre Byans-sur-Doubs, Lombard et Quingey. Il assure ainsi avoir l'appui de Miguel Arias Cañete, commissaire européen au climat et à l'énergie.

Miguel Arias Cañete était, selon, plusieurs élus écologistes qui ont publié une tribune dans Le Monde, en plein conflits d'intérêts avant d'être désigné commissaire européen. Lire ici.

A l'automne 2014, la nomination du commissaire espagnol avait été vivement contestée par la gauche ibérique et les écologistes européens qui soulignaient les accointances avec les milieux pétroliers de cet ancien ministre de l'agriculture des gouvernements conservateurs d'Aznar et Rajoy. Il avait d'ailleurs dû vendre ses parts dans les deux...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !