Belfort : vente imminente des activités nucléaires stratégiques de General Electric

Un nouveau plan social important touche General Electric à Belfort dans son unité consacrée au charbon et au nucléaire. Alors que des compétences clés vont disparaitre, cette division stratégique est mise en vente par les Américains. Deux options seraient encore en arbitrage à la tête de l’État, à la manœuvre pour retrouver sa souveraineté dans ce domaine vital : l’offre EDF/Framatome et celle portée par l’ancien dirigeant d’Alstom Frederic Pierucci. Au cœur des enjeux : la société Geast, fondée après la vente de la branche énergie d’Alstom en 2014 et dont dépendent les fameuses turbines Arabelle ainsi que la maintenance des centrales nucléaires de France et des bâtiments nucléaires de la marine nationale. Depuis quelques semaines, son conseil d’administration est dirigé par Hugh Bailey, directeur de GE France, par ailleurs visé par une enquête pour « prise illégale » d’intérêt depuis son passage de Bercy à GE.

turbine-a-vapeur-arabelle-2-2-1

Le dossier est évidemment ultra-sensible. Forcé de trouver des liquidités, General Electric vend ses activités nucléaires, rachetées avec toute la branche énergie d’Alstom en 2015 dans des conditions au parfum de scandale. Les négociations en cours s’opèrent au plus haut niveau et dans la plus grande discrétion. Après en avoir autorisé la vente, l’État est désormais à la manœuvre pour récupérer dans son giron cette activité et les technologies associées qui lui sont vitales. Début décembre, Bruno Le Maire déclare devant les députés qu’il compte bien garantir la souveraineté nationale sur les turbines Arabelle. Derrière cet acronyme, où le « A » fait mention à Alstom et « bel » à Belfort, berceau de la société, se cache la meilleure et la plus fiable des turbines à vapeur pour le nucléaire, 7 mètres de diamètre, 4.000 tonnes. Conçues par Alstom, elles sont toujours fabriquées à Belfort,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !