Audrey Pochon : « un autre monde est possible, il est déjà là… »

Très engagée dans Alternatiba-Besançon depuis sa création il y a quatre ans, la jeune femme s'est fait au mot « militant » qu'elle n'appréciait alors pas beaucoup. A la veille de la seconde Marche pour le climat, elle explique comment la démission de Nicolas Hulot du gouvernement a fait venir des nouveaux dans le mouvement dont la priorité locale numéro un est l'arrêt de l'artificialisation des terres… 

ap

Il n'y a pas de porte-parole officiel à Alternatiba-Besançon. Collectif constitué d'associations et d'individus, « chacun peut s'exprimer », explique Audrey Pochon, militante engagée dès la première heure dans l'organisation du premier festival, en octobre 2015. « Demain [samedi], ce sera Colin, collégien de troisième, qui parlera. A chaque fois, on laisse la parole à ceux qui ont défilé la veille… » Autrement dit, à la marche des collégien et lycéens qui a rassemblé, au moment le plus fort, près de 700 participants. 

Quel sera le thème de cette seconde Marche pour la climat après le succès du 16 mars ?

On veut parler du rapport sur l'état alarmant de la biodiversité, l'artificialisation des sols, l'élevage en trop grande quantité, l'agriculture intensive… Ce rapport sur la biodiversité nous a fait du bien. Il est sorti le même jour que la décision du tribunal administratif suspendant les travaux aux Vaîtes. Ça nous a...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !