Yves-Michel Dahoui blanchi par la commission transparence

La commission spéciale transparence a exonéré l'adjoint à la culture de Besançon, Yves-Michel Dahoui (PS), de toutes les accusations qui avaient été portées contre lui. Les neuf conseillers municipaux dont deux d'opposition, quatre socialistes, deux écologistes et une communiste, se sont réunis une dizaine de fois, ont examiné une soixantaine de documents et auditionné plusieurs personnes...

Yves-Michel Dahoui

La commission spéciale transparence a exonéré l'adjoint à la culture de Besançon, Yves-Michel Dahoui (PS), de toutes les accusations qui avaient été portées contre lui. Créée le 19 novembre dernier par le conseil municipal, composée de neuf conseillers municipaux dont deux d'opposition, quatre socialistes, deux écologistes et une communiste, cette commission s'est réunie une dizaine de fois, a examiné une soixantaine de documents, auditionné plusieurs personnes... Adopté à l'unanimité, son rapport a été présenté aux adjoints et aux élus bisontins vice-présidents du conseil d'agglomération. Il doit l'être ce jeudi soir à la commission municipale des affaires culturelles, et devrait être présenté à la presse dans une dizaine de jours. Il s'agissait notamment de voir si l'adjoint avait fait bénéficier des largesses municipales la galerie d'art contemporain Le Pavé dans la mare que dirige son épouse, Corrine...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !