Vignoble de la Haute-Loue : six mois de redressement judiciaire

Le tribunal de grande instance de Besançon s'est prononcé aujourd'hui pour un redressement judiciaire du domaine de la Haute-Loue qu'exploite Denis Pin. Ce dernier avait déposé le bilan mardi et sollicité cette décision afin de « souffler un peu et poursuivre son activité ». Il se dit à présent « soulagé et encouragé par de nouvelles commandes de Franc-Comtois installés à Paris et le soutien de locaux, dont le maire d'Ornans Jean-François Longeot ». Le passif s'élevant à 70.000 euros de dettes et 52.000 euros de découvert, le risque de liquidation n'était pas nul et menaçait également l'association Ruranim à qui il loue la vigne, la cuverie et le magasin pour environ 2.000 euros. Denis Pin déplore « quelques difficultés financières structurelles et une mauvaise année 2012 de récolte . » Les 20 et 21 avril se tiendront donc des journées portes ouvertes au domaine de la Haute-Loue, dans...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !