Vendanges réduites en haute Loue

« La renaissance de la vigne à Vuillafans c’est une passion, un projet que nous n’abandonnerons jamais ! » Isabelle et Denis Pin terminent ce 3 octobre la première journée des vendanges 2012 dans la haute vallée de la Loue, inquiets et déterminés.

Denis Pin, Gaëtan Madoz et les vendangeurs

« La renaissance de la vigne à Vuillafans  c’est une passion, un projet que nous n’abandonnerons jamais ! » Isabelle et Denis Pin terminent ce 3 octobre la première journée des vendanges 2012 dans la haute vallée de la Loue, inquiets et déterminés. « Si la récolte de l’année prochaine est aussi catastrophique que celle de cette année, ce sera critique. » La gelée à – 4°, du 17 mai, a réduit la vendange du Domaine de la Haute-Loue des époux Pin : « environ 50 hectolitres de raisins cette année contre 350 à 400 pour une année normale. C’est une mauvaise année partout, le marché du vin est morose également. » Les époux vignerons ont dû se faire aussi négociants pour pouvoir acheter du raisin à Champlitte en Haute-Saône et soutenir leur activité.

Leurs vendangeurs viennent bénévolement, comme toujours. Ils sont d’horizons...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !