Une étude biaisée pour vendre le fort Griffon ?

Un rapport du département du Doubs surévalue les couts de réfection du fort Griffon dont il est propriétaire pour mieux faire passer au privé la vente de ce monument inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette question n’a pas été débattue par les élus, mais tout semble déjà écrit. Plusieurs scénarios sont étudiés pour attirer les promoteurs, dont la marge est évaluée à 2,8 millions d’euros pour une opération qui doit comprendre des logements pour être rentable et avec, en bonus, une opération de défiscalisation menée par Next Financial Partners.

cour_du_fort_griffon

Un manque d’information, c’est tout du moins ce qui peut être reproché au Conseil départemental du Doubs concernant sa volonté de vendre le fort Griffon, le pendant de la Citadelle à Besançon. Le département souhaite en effet s’en séparer parce que la configuration du bâtiment serait inadaptée aux besoins de ses services administratifs qui s’y trouvent. Interrogée une première fois lors d’une séance du conseil en 2017 après l’annonce discrète d’une éventuelle vente apparue dans un dossier technique, Christine Bouquin, la présidente, indiquait que la destination du fort n’était pas encore définie et « qu’il n’est pas à l’esprit d’en faire des logements ».

L’objectif de vendre le fort Griffon figure bien dans les orientations du SDID, le schéma directeur immobilier départemental, mais c’est dans l’opacité que le département avance sur la question. Une étude a été commandée en 2019 concernant la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !