Tram de Besançon : Michel Omouri en appelle à l’INSEE

Le conseiller municipal bisontin Michel Omouri (UMP) demande que l'impact sur l'emploi des travaux du tramway soit « expertisé par un tiers neutre, compétente et reconnu de tous : l'INSEE ». S'appuyant sur une étude réalisée par par la Chambre de commerce et d'industrie du Doubs, l'élu évalue à 639 le nombre d'emplois perdus à cause de ces travaux. Jérôme Cart, le président de l'Union des commerçants de Besançon, dont le refus du tram est notoire et la proximité politique assumée avec l'opposition municipale, est d'accord avec cette analyse.

Le conseiller municipal bisontin Michel Omouri (UMP) demande que l'impact sur l'emploi des travaux du tramway soit « expertisé par un tiers neutre, compétente et reconnu de tous : l'INSEE ». S'appuyant sur une étude réalisée par par la Chambre de commerce et d'industrie du Doubs, l'élu évalue à 639 le nombre d'emplois perdus à cause de ces travaux. Jérôme Cart, le président de l'Union des commerçants de Besançon, dont le refus du tram est notoire et la proximité politique assumée avec l'opposition municipale, est d'accord avec cette analyse.L'étude de la CCI consiste à comparer les réponses faites en février 2011 et octobre 2012 par la moitié environ d'un peu plus de 500 commerçants, dont 30% directement dur la voie. 560 établissements étaient recensés en février 2001 contre 532 en octobre 2012. Le document que la CCI nous a transmis fait état de 274 réponses recueillies. Des 273 réponses...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !