Tourisme : les élus régionaux anti center-parcs n’en rajoutent pas

Sans mention des projets de Pierre&Vacances, le schéma régional de développement touristique a été adopté par une large majorité du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Pour avoir apporté son soutien aux opposants qui manifestaient devant le siège de l'assemblée, la Jurassienne Jacqueline Ferrari (LREM) s'est fait vivement critiquer par Gérald Gordat (LR, Saône-et-Loire).

bfc12
Jacqueline Ferrari, anti center-parcs.

La Jurassienne Jacqueline Ferrari, l'unique élue LREM du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, est opposée aux projets de center parcs. Elle critique notamment la dimension financière d'un projet qui coûte, nous dit-elle avant la séance, 566.000 euros par emploi. Elle explique son inquiétude sur l'eau, sa délégation, sur Youtube (ici). Vendredi 13 octobre, elle est sortie de la séance pour redire son soutien à la quinzaine de militants associatifs qui étaient venus rappeler leur opposition sur le parvis. Durant le débat sur le schéma régional de développement touristique, elle « remarque que l'appellation center parcs a disparu » et souligne qu'elle sera « vigilante » pour qu'elle ne revienne pas.

Cela lui vaut une volée de bois vert de Gérald Gordat (LR, Saône-et-Loire) : « c'est rageant, sur un sujet consensuel, on nous ressort l'opposition entre grands et petits projets. Center parcs, c'est...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !