Seulement dix productions agricoles AOP au Brésil

Le sociologue brésilien Valmir-Luiz Stropasolas, spécialiste du monde rural, assistait à la présentation des propositions de la Confédération paysanne pour l'AOP comté. Enseignant à l'université de l'état de Santa Catarina, berceau du mouvement des sans terre, il évoque les différences entre Le France et le Brésil où l'agro-négoce est roi.

comte-stropasolas

Lors de l'opération ferme ouverte au cours de laquelle la Confédération paysanne a présenté ses propositions pour le cahier des charges de l'AOP comté, mercredi 13 décembre à Mesnay, il y avait parmi les visiteurs un sociologue brésilien ! Spécialiste des jeunes ruraux, Valmir-Luiz Stropasolas enseigne la sociologie rurale à l'université fédérale de Santa Catarina, un état frontalier de l'Argentine. Il est quelques jours en France comme directeur de la thèse qu'une jeune géographe dijonnaise, Hélène Chauveau, vient de présenter à Lyon, après avoir effectué une partie de ses études au Brésil. Le professeur Stropasolas a effectué une partie de ses études à l'EHESS, à Paris, il y a une quinzaine d'années. 

Êtes-vous surpris des débats dans la filière comté sur la révision du cahier des charges de l'AOP ?

M Stropasolas comprend le français, mais il s'est exprimé en portugais lors de l'entretien, Hélène Chauveau assurant la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !