Second tour des municipales à Besançon : ne pas se tromper d’enjeu(x)

Le coup de projecteur sur les Vaîtes est-il l'arbre qui cache la forêt des autres orientations que doit trancher le second tour du scrutin ? Peut-il empêcher de voir qu'Anne Vignot veut « remettre à plat » un projet que les écologistes bisontins entendent « remanier » depuis plus d'un an ?   

jardin
Comment continuer à peser politiquement quand on a été éliminé au soir du premier tour ? Certains l'ont bien compris et font feu de tout bois sur les réseaux sociaux, sur le terrain, ou dans la presse. A Besançon, par exemple, on a l'impression que des campagnes de communication, des prises de position et des manifestations tentent d'éclipser le débat entre les trois listes qualifiées pour le second tour, voire de s'y substituer. On a vu le régionaliste Jean-Philippe Allenbach (0,8% des inscrits au premier tour) et ses manigances pour que les listes Fagaut et Alauzet fusionnent. Comme si ces deux là n'avaient jamais été concurrents aux législatives de 2017. Comme s'ils n'avaient jamais été dans des formations politiques aux orientations et aux cultures très différentes des années durant. Comme si, finalement, la seule question qui comptait était de faire barrage à une écologiste, à la gauche, voire à une femme. Maigre programme. Avant la Chute du Mur...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !