Rivières comtoises : près de 2000 manifestants à Saint-Hippolyte

Quatre ans après l'enterrement symbolique de la Loue à Ornans, un mois après la seconde conférence consacrée aux rivières, les défenseurs de l'environnement et les pêcheurs ont fait une démonstration de force, venant de tout le département, de la région et de Suisse voisine. La ministre de l'Environnement a été saisie par Martial Bourquin, Marie-Guite Dufay défend un pôle karst, Sandrine Bélier une directive européenne « sols ».

dessoubresthipp

Près de 2000 personnes ont défilé samedi 17 mai à Saint-Hippolyte, bourg de 900 habitants à la confluence du Doubs et du Dessoubre, à l'appel de SOS Loue et rivières comtoises et du collectif Doubs-Dessoubre qui réunit SOS Loue et la fédération de pêche du Doubs. Près de quatre ans après une manifestation à Ornans pour un « enterrement » symbolique de la Loue touchée par des mortalités piscicoles très importantes, attribuées sans certitude à des cyanobactéries en excès, un mois après la seconde conférence consacrée aux rivières, les défenseurs de l'environnement et les pêcheurs ont fait une démonstration de force, venant de tout le département, de la région et de Suisse voisine. A coups de calicots et de banderoles, mais aussi lors de conférences scientifiques données en matinée devant plus de 200 personnes, ils ont exprimé leur colère face aux « mesurettes » prises jusqu'alors pour endiguer les causes de la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !