Rentrée scolaire : techniquement réussie, mais…

La baisse démographique dans le primaire (moins 1200 élèves) combinée à une légère augmentation de la dotation en postes sur l'académie (dix) ne peut masquer l'impréparation de la réforme du collège contre laquelle les enseignants ont été peu nombreux à faire grève... sauf à Saint-Claude

Jeudi 8 septembre, pendant un rassemblement d'une soixantaine d'enseignants en grève devant le rectorat à Besançon. (Photo Daniel Bordur)
« Malgré la baisse démographique, les conditions budgétaires de la rentrée sont les meilleures que la France ait connu depuis fort longtemps. Il fut un temps où, en dépit d'effectifs en augmentation, la situation était inverse ». Le recteur d'académie Jean-François Chanet positive, autant en évoquant les statistiques qu'en déclinant les évolutions et nouveautés de la nouvelle année scolaire. Certes, avec dix postes d'enseignants en plus en Franche-Comté, il ne peut pas trop pavoiser. Quoique. Le premier degré en avait perdu dix-neuf l'an dernier, il en gagne cinq aujourd'hui alors qu'il y a 1200 élèves de moins, pour la plupart en maternelle. Le second degré en avait gagné quarante-six il y a un an, il en voit cinq de plus aujourd'hui. Nous n'avons pas mentionné les effectifs enseignants car le rectorat nous a fourni des effectifs en équivalents-temps-plein que l'on ne peut pas comparer avec les effectifs en postes donnés sur ce tableau pour les années...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !