Quinze jardins familiaux au pied des 408

Les locataires ont pris possession l'an dernier de ce nouveau jardin municipal, inauguré mardi par le maire de Besançon. Entre « valeurs essentielles du travail de la terre » et nécessité d'enrichir un sol limoneux venu d'ailleurs, c'est aussi le « manger bon pour pas trop cher ».

Nicolas, Deutch et Maria : « Il faudra bien trois ou quatre ans avant qu'on récolte beaucoup ». Photos DB

Deutch Mubiayi a désormais son jardin presqu'en bas de chez lui, le dernier étage d'une barre du quartier populaire des 408 sur le balcon duquel il cultive des tomates sous serre... Jusque là, il travaillait le jardin d'amis, à Velotte, au bord du Doubs, à 2 km : « J'y ai fait de nombreux légumes, ça a bien marché. J'ai essayé de refaire pareil ici, mais c'est plus dur, rien ne pousse... » Il montre les maigres choux et fins poireaux de l'automne : « ils sont beaucoup plus petits qu'à Velotte... » Maria, sa compagne, plaide pour la patience : « il faut laisser le temps à la terre de se faire. C'est de la marneuse, il n'y a rien dedans, il faut ajouter du fumier, du compost, des engrais bio, pas des chimiques, je tiens à ma santé ». Un technicien du service des espaces verts de la Ville confirme : « c'est de la terre limoneuse, on a apporté 300 m³ de terre de décapage de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !