Pourquoi pas des bornes géantes indiquant la qualité de l’air à Besançon ?

Une vingtaine de militants, cyclistes et parents de jeunes enfants, réclament au conseil municipal des dispositifs d'information plus efficaces des pics de pollution atmosphérique, en prenant notamment exemple sur Clermont-Ferrand. La ville rencontre le préfet la semaine prochaine pour discuter de nouvelles mesures à prendre au niveau 8.

pollution_pm10

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs... » En sortant du conseil municipal de Besançon, ce lundi 12 décembre 2016, on pense à cette phrase prononcée par Jacques Chirac au Sommet de la Terre de Johanesbourg en 2002. Pas un mot pour le pic de pollution des derniers jours qui ont conduit Besançon à faire la une des flashs radio pour avoir atteint le degré 8 sur une échelle qui compte dix. Pas un mot non plus pour la vingtaine de citoyens qui se sont rassemblés avec des masques pour réclamer des mesures fortes après ce haut niveau de particules fines, et plus particulièrement de l'information visible comme à Clermont-Ferrand.

Une mini manif improvisée et... en retard sur l'heure du conseil municipal !

Que les manifestants n'aient pas eu de relai au conseil, c'est assez logique puisqu'ils sont arrivés en retard, persuadés que la réunion commençait à 17 h 30 alors qu'elle démarrait à 17 h... Du coup, les élus ne les ont pas vus en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !