« Pendant qu’on maintient la chaîne du faste pour les vitrines des Champs Élysées, nos hôpitaux crèvent…. »

Employant près de 1400 personnes dans le monde dont un millier en Franche-Comté (Doubs et Haute-Saône), le groupe SIS, spécialisé dans la maroquinerie de luxe, a repris progressivement la production le 14 avril après l'avoir stoppée le 17 mars. En congés ou en chômage partiel, des salariés considèrent que les conditions du redémarrage ne sont pas à la hauteur.  

sis

La crise à touché durablement l’économie comtoise, en particulier les T.P.E. et P.M.E. Toutes ou presque on dû se mettre à l’arrêt ou en chômage partiel, renvoyant des salariés souvent inquiets chez eux pendant plusieurs semaines. Depuis peu, certaines entreprises reprennent au ralenti. Dans la maroquinerie du luxe, S.I.S. est l’une des premières de la région à avoir relancé ses lignes de production dès mardi 14 avril, une semaine cependant après la date prévue, les masques étant enfin arrivés de Chine, où le groupe a une filiale, avec un peu de retard.

Plus de mille salariés, dont une majorité de femmes, sont ainsi invités à reprendre graduellement la production, à commencer par une centaine moyennant l’application de nouveaux cadres drastiques de protection. « La reprise sera progressive, on ne peut pas faire revenir toutes les équipes en même temps », expliquait le président de l'entreprise, Christian Parrenin, à L'Est républicain...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !