Olivier Gourmet : « J’avais l’appréhension de trahir Dupont-Moretti »

« J’ai toujours été attiré par les affaires judiciaires », confie l’acteur qui incarne l’avocat dans Une intime conviction, film captivant d’Antoine Raimbault tiré de l’affaire Viguier. Entretiens avec l'acteur et le réalisateur d'un film de procès qui est aussi un film d'enquête. Sortie le 6 février.

olivier-gourmet

« Avez-vous une intime conviction ? », la question est posée aux jurés dans les procès d’assises, et elle est posée dans Une intime conviction (sortie le 6 février), un film qu’Antoine Raimbault a tourné « d’après des faits réels ». Ces faits, ce sont ceux d’une affaire non élucidée, qui a fait les belles heures d’émissions de télé spécialisées, l’affaire Viguier, nom à la fois de l’accusé et de la victime. Jacques Viguier a été accusé du meurtre de son épouse, Suzanne, qui a disparu en février 2000, et a été acquitté à deux reprises, lors de deux procès d'assises, à Toulouse (en 2009) et Albi (en 2010).

C’est le second procès, « surréaliste », que raconte le film. Viguier est joué par Laurent Lucas avec sa « tête de coupable », mais c’est « un ténor du barreau » qui tient la vedette, Eric Dupond-Moretti, incarné par Olivier Gourmet. « J’ai...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !