Loi travail : « la mobilisation doit s’économiser »

Un petit millier de personnes ont défilé jeudi 19 mai à Besançon, sans un certain nombre de grévistes, mais avec davantage de jeunes et d'étudiants que mardi 17. A ceux qui assurent que le mouvement s'essouffle, les responsables syndicaux répondent par la perspective d'une grande manifestation nationale en juin. En exergue : zoom sur le Clownistan...

khomri19

A l'heure dite, la place Battant est occupée par quelques centaines de personnes quand le bruyant et joyeux cortège étudiant arrive. Il est deux fois plus nombreux que mardi, souligne un habitué. Ce qui sous-entend la moindre affluence des moins jeunes car il y a au total à peu près autant de monde, autour d'un millier de manifestants. Au micro de la sono de Solidaires, Noëlle Ledeur accueille les étudiants d'un mot enthousiaste : « c'est votre monde ! » Une clameur lui répond. Un peu plus tôt, l'entrée du lycée Pasteur a été bloquée, quelques dizaine de lycéens ont rejoint ensuite la manifestation.

Eric Vandelle, délégué SUD à l'ADAPEI, est dubitatif. La mobilisation est loin d'être massive : « plusieurs petites manifs, ça use... » Comme beaucoup, il est en colère : « j'ai toujours voté socialiste, s'ils maintiennent la loi, je ne le ferai plus jamais ». Même si c'est Hollande face à Le Pen ? « Même, ils agitent tout le temps le FN...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !