Les sentinelles environnementales en colloque à Remoray

Les sixièmes rencontres des zones humides du massif jurassien ont traité des sentinelles environnementales, ces animaux ou plantes qui signalent par leur présence ou leur absence que les milieux naturels changent, se dégradent, s'améliorent... Réintroduite il y a quelques années, l'écrevisse à pattes blanches en est un exemple...

remoray

Qu'y a-t-il de commun entre le rat des moissons, la saxifrage oeil de bouc et la libellule leucorrhinia pectoralis ? Ils sont tous inféodés aux zones humides ! Du moins, le présume-t-on pour le premier, micromammifère de 8 grammes qui finit plus souvent qu'à son tour dans l'estomac d'une couleuvre à collier ou d'un rapace. Tous les trois ont en tout cas été les vedettes des Sixièmes rencontres jurassiennes consacrées aux zones humides, de leur connaissance à leur gestion, qui viennent de se tenir à Labergement-Sainte-Marie.

C'est un colloque scientifique dont la première édition remonte à 1994, à Gex. Il permet de faire le point de recherches qui sont souvent au long cours, d'évoquer le bilan d'actions s'inscrivant dans la durée, de réfléchir, de partager. On y croise des gestionnaires de réserves naturelles et des botanistes, des entomologistes et des militants de la biodiversité, des fonctionnaires et des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !