Les salariés de Nicollin ne veulent pas être « roulés dans la farine »

Des employés des centres de tri de déchets Nicollin à Pouilley-les-Vignes et à Corcelles-Ferrières ont installé ce matin des piquets de grève. Ils veulent améliorer les indemnités de licenciement prévues dans le plan social pour « quitter l'entreprise dignement ».

nicollin_grevistes

Un plan de 31 suppressions d'emplois sur 58 a été validé le 21 février 2013 par le comité d'entreprise de Nicollin à Corcelles-Ferrières, le marché public du traitement des ordures ménagères se terminant cette année. Le plan consiste en des départs volontaires moyennant une prime de 9000 euros. Il a eu un certain succès puisque à ce jour 33 salariés sont candidats au départ. D'autres peuvent encore se faire connaître jusqu'au jeudi 21 mars. Le choix définitif doit être validé par une commission paritaire prévue vendredi 22 mars en présence de l'Inspection du travail.En déclenchant ce lundi matin une grève qui doit se poursuivre mardi, 34 salariés entendent obtenir davantage que ce que la négociation a validé. Ils revendiquent en outre 1000 euros supplémentaires par année d'ancienneté « de manière à partir dans des conditions correctes ».

L'entreprise compte 58 salariés dont 3 à...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !