Les PPAM, une jeune filière régionale majoritairement en agriculture bio

Le succès de la Fête de la bio « Regains-Herbes en fête » le 6 septembre à Lons-le-Saunier témoigne d'un intérêt croissant des consommateurs pour les filières locales bio. Mais aussi la curiosité des citoyens pour les débats d'orientation agricole. A l'image d'une table ronde de professionnels sur l'utilité de ces plantes à parfum, aromatiques et médicinales pour soigner aussi végétaux et animaux, ou encore d'une conférence de Joël Labbé, à l'origine de la première loi anti-pesticides.

sauge

Connaissez vous les PPAM ? Ce sont les plantes à parfum, aromatiques et médicinales dont la France est le quatrième producteur européen (9%) derrière la Pologne (29%), la Bulgarie (21%) et l'Espagne (11%). Traditionnellement cultivées dans le Sud-Est (qui ne connaît la lavande et le lavandin de la région de Grasse ou les herbes de Provence ?), les PPAM le sont aussi dans le Val de Loire ou le Massif central, la Drôme et ailleurs.

La part des PPAM cultivées en agriculture biologique croît rapidement. En France, elle est passée de 15,3% en 2015 à 21,1% en 2018. En Bourgogne-Franche-Comté, c'est une toute jeune filière en pleine expansion. Elle est majoritairement bio bien que les statistiques officielles accessibles ne le soulignent pas. La bio représente 95% des PPAM produites dans le Doubs, nous indique-t-on à Interbio, l'organisme organisant la production bio régionale. La filière PPAM n'existait quasiment pas il y a quinze ans, avec...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !