Le « quartier libre » des Lentillères de Dijon invité à Besançon

Depuis huit ans, cet ancien site de maraichage promis à l'urbanisation est occupé par des jardiniers, vivant ou non sur place, expérimentant dans une relative précarité matérielle des formes d'organisation autogestionnaires. Redoutant l'expulsion, ils préparent une semaine de mobilisation fin avril. La comparaison avec les Vaîtes a des limites mais n'a rien de fortuit !  

lent2

Il y a quelques raisons pour Factuel, site franc-comtois d'information, d'aller en reportage à Dijon. Bien qu'elle présente d'évidentes limites, la comparaison entre le projet d'urbanisation des Vaîtes, à Besançon, et celui du Jardin des maraichers à Dijon, montre quelques similitudes, notamment dans l'approche politique, les questions soulevées - logement et agriculture - étant loin de n'être que techniques.

Si le projet dijonnais en est à sa première phase, l'éco quartier des Vaîtes rencontre plusieurs obstacles juridiques, économiques et politiques. En droit, la remise en cause de la déclaration d'utilité publique et du prix de cession des terrains expropriés par la Cour administrative d'appel de Nancy est un véritable camouflet que la Ville tente de conjurer avec des recours en Conseil d'Etat.

La suppression par le Parlement de la niche fiscale dite loi Pinel, ne permettra aux promoteurs d'en bénéficier que pour les projets ayant eu un...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !