La sécheresse aggrave la crise du lait

Les producteurs de lait standard des zones de polyculture-élevage de Haute-Saône et des plaines et basses vallées du Doubs et du Jura sont particulièrement atteints. En zone comté, on attend aussi la pluie avec impatience... Les FDSEA font des tournées état des lieux...

Sécheresse, élevage. Génisses à Mamirole, sur le premier plateau du Doubs.

La sécheresse va-t-elle accélérer la restructuration laitière à l'oeuvre avec la fin des quotas laitiers ? La question se pose quand la surproduction qui l'a accompagnée ces dernières années, s'accompagne depuis quelques mois d'une baisse des importations chinoises qui ont longtemps soutenu les exportations européennes de produits laitiers transformés. Et cela pourrait durer, car la Chine a accru ses propres capacités de production laitière et de transformation. Rien de très étonnant à cela quand on sait le dynamisme de sa demande intérieure sur le moyen terme, et les transferts de biotechnologies animales qu'elle a su organiser.

Les victimes de ce phénomène économique sont bien entendu les producteurs de lait européens, concurrencés entre eux et avec les Néo-Zélandais ou les Australiens. En Europe du nord, notamment en Allemagne, où les fermes de mille vaches, voire davantage, sont monnaie courante, les prix du lait ont...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !