La loi Macron pour Emmanuel Girod : « c’est une vision du 19e siècle »

Inspecteur du travail à Besançon et responsable syndical national (CGT), Emmanuel Girod n'a pas de mots assez durs pour qualifier les dispositions du projet du ministre de l'Économie qui modifient le droit du Travail. La CGT commerce manifeste ce mercredi devant le siège du PS bisontin...

emmanuelgirod

Quand il n'est pas secrétaire départemental du Parti de gauche du Doubs, Émmanuel Girod est inspecteur du travail à Besançon. Membre de la commission exécutive nationale du syndicat CGT-Travail-Emploi, il est vent debout contre plusieurs dispositions de la loi Macron qui modifient profondément le code du Travail et doit être débattu le 26 janvier à l'Assemblée nationale. Non seulement, sur le travail du dimanche, mais aussi sur les prud'hommes ou le travail de nuit.

Le ministre de l'Économie Émmanuel Macron a été rapporteur de la commission Attali pour la croissance qu'avait mise en place Nicolas Sarkozy. Que reprochez-vous à son projet de loi ?

Beaucoup d'articles touchent aux professions réglementées, notaires, avocats, etc. C'est une fausse bonne idée de s'y attaquer. Il existe des missions, si elles sont gérées par le marché, dans lesquelles on ne se retrouvera pas. Les pharmacies ne sont pas concernées par le...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !