La filière comté va réduire sa production

L'arrêt du marché de la restauration hors domicile et l'importante diminution des exportations en raison de la crise sanitaire conduisent le Comité interprofessionnel de gestion du comté (CIGC) à appeler les producteurs à la modération. La FDSEA du Doubs  veut « une position explicable à tous ». La Confédération paysanne suggère de diminuer de 10% la production par rapport au même trimestre de 2019.

vaches

Les drastiques restrictions d'ouverture des marchés de proximité affectent les paysans travaillant en vente directe : « certains y écoulent 80% de leur production », souligne Sylvain Marmier, agriculteur en Gaec à Frasne et représentant du Crédit agricole à la chambre d'agriculture Doubs-Territoire-de-Belfort. Dans la région, les plus impactés sont les producteurs de fromage frais ou d'oeufs : « ils ont un vrai problème de commercialisation », explique Marion Rivera, animatrice de la Confédération paysanne du Jura. Quant aux maraîchers, « ils arrivent à commercialiser car la demande n'est pas encore complètement là. Ils sont dans un creux de production, mais il y aura bientôt la vente de plants pour les jardiniers… » Et là, on est dans le flou.

Côté élevage, la situation n'est pas plus simple, et pas seulement en Franche-Comté. Le printemps coïncide avec le retour des animaux à l'herbe qui génère une augmentation saisonnière de la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !