La crise annoncée dans l’aide à domicile est là…

De nombreuses salariées d'Eliad étaient en grève mardi 14 avril. Un mouvement qui s'adresse à la direction, mais surtout aux financeurs que sont les conseils départementaux du Doubs et de la Haute-Saône, l'Agence régionale de santé, et la CARSAT (caisse de retraite de la Sécu) alors que le projet de loi sur la prise en charge du vieillissement est reporté à 2016...

eliad1

La nouvelle mobilisation des salariées d'Eliad est typique de notre époque. Au prétexte de la raréfaction de l'argent public, des besoins sociaux grandissants et identifiés de longue date, peinent à être satisfaits. Celles, car ce sont essentiellement des femmes, qui en ont fait leur travail pâtissent de la baisse des budgets. Bien que doté d'une politique plus volontariste que ses voisins, le département du Doubs a ainsi rogné l'an dernier de 300.000 euros le versement à Eliad pour l'APA, l'aide personnalisée d'autonomie, qui représente 60% de l'activité.

En Haute-Saône, l'accompagnement des personnes âgées a même décru à partir de septembre 2014 quand la différence entre le coût de revient du service et l'intervention du département a été réclamée aux usagers. La Haute-Saône intervient à un taux horaire de 18,20 euros quand le Doubs va jusqu'à 23 euros. « On a interpellé nos financeurs, les...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !