Glyphosate : mini rassemblement pour grande cause à Besançon

Une quarantaine de personnes ont manifesté contre le rejet par les députés de l'amendement interdisant d'ici trois ans le célèbre désherbant. La bataille continue pour éviter un déstockage massif en bradant les produits bientôt interdits pour les particuliers. Elle doit aussi passer par l'objectif de convertir le plateau de Saône à l'agriculture biologique pour protéger la source d'Arcier.

gly2

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées mercredi 6 juin à la mi-journée, place Leclerc à Besançon, pour dénoncer le récent rejet de l'Assemblée nationale d'un amendement interdisant le glyphosate dans trois ans. L'initiative de la petite manifestation revient à EELV auquel se sont joints des militants de la Confédération paysanne et du PCF, de la FI et d'Ensemble, ainsi que les responsables des magasins Bioccop locaux.

L'élu municipal Antony Poulin (EELV) a déploré un « hémicycle quasi vide » lors du vote, tout en soulignant qu'avec le prochain vote du Sénat puis le retour du texte devant les députés, le renoncement à la promesse macronienne n'était « pas encore acté ». S'il craint que la molécule de l'herbicide le plus vendu au monde ait « encore de beaux jours devant elle », il met en avant les solutions pour s'en passer : « les solutions existent, c'est l'agriculture biologique et la qualité biologique des terres, manger...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !