General Electric annonce des suppressions de postes à Belfort

Le groupe américain a annoncé un Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE), à Belfort, à l'occasion d'un Comité d'entreprise extraordinaire le 28 février. Le conglomérat, dont l'usine de Belfort assemble des turbines à gaz, avait fait savoir deux semaines auparavant qu'il redistribuerait 18 milliards d'euros à ses actionnaires en 2013. Les chiffres, non confirmés, qui circulent vont de 115 à 200 postes supprimés.

dir_ge

Aujourd'hui, les préfets de Franche-Comté et du Territoire-de-Belfort étaient reçus pour visiter l'entreprise, avant d'en faire de même à Alstom, Orange et au Syndicat d'Economie Mixte Sempat présidé par Christian Proust. Yves Menat, directeur général du site General Electric, refuse de commenter les chiffres évoqués de 150 à 200 postes concernés. Il s'en remet aux procédures légales s'agissant du PSE. Le député Damien Meslot qui visitait l'entreprise également parle de 115 postes supprimés et de départs volontaires.

Francis Fontana du syndicat Sud, secrétaire du CE a été désigné ce matin porte-parole de l'intersyndicale Sud-CGT-CFE-CGC-CFTC. Il considère que c'est la responsabilité de la direction d'informer davantage sur le plan. Le 13, un nouveau Comité d'entreprise extraordinaire aura lieu en présence des délégués syndicaux. Le 15 se déroulera un Comité d'hygiène de sécurité et des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !