Ferroviaire : les écolos franc-comtois font cinq propositions

Ils défendent des projets « nécessaires aux déplacements quotidiens qui doivent être financés dans le cadre du prochain Contrat de Plan Etat-Région ».

Les élus écologistes du Conseil régional estiment que cinq projets nécessaires aux déplacements quotidiens doivent être financés dans le cadre du prochain Contrat de Plan Etat-Région. Ils concernent les lignes des Hirondelles, des Horlogers, du Revermont, l'axe Dijon-Besançon-Belfort, et le Paris-Bâle. Dans un communiqué, ils rappellent que le rapport Mobilité 21 de juin 2013 a « précisé les priorités du schéma national des infrastructures de transports (SNIT) et préconisé l’arrêt de la plupart des projets de ligne LGV au profit de l’amélioration du réseau ferroviaire classique. Ainsi la continuité de la branche Est de la LGV Rhin Rhône (Petit-Croix / Lutterbach) doit être envisagée après 2030, les branches sud et Ouest reportées aux calendes grecques ».

Le texte pousruit « la Cour des Comptes dénonce la gabegie des nouvelles lignes LGV (jusqu’à 66 millions d'euros le km), dont aucune n’a atteint...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !