En Haute-Saône, une véloroute pas écolo

Depuis le 15 juillet, une bataille à coups de communiqués de presse s’est engagée entre le Conseil départemental de Haute-Saône et des associations de protection environnementale. En cause : le tracé du tronçon entre Corre et Port-sur-Saône de la véloroute V50, dite Voie bleue, qui relie Apach (Moselle) à Lyon. Si le préfet valide ce projet, les ONG préviennent déjà qu'elles saisiront le tribunal administratif.

20200723_14275

La véloroute, les associations ne sont pas contre. Mais à condition de limiter autant que possible les atteintes à la biodiversité et les destructions environnementales. Or, le trajet choisi par le Département n’évite aucun de ces écueils, y compris en zone Natura 2000 « Vallée de la Saône ». En faisant le choix de longer la Saône pendant 19 km (sur une section de 42 km), donc d’artificialiser des chemins de halages ou de prairies, il conduira à la destruction de zones hébergeant de nombreuses espèces animales : oiseaux, batraciens, chauves-souris, papillons, etc.

Dans son avis rendu le 11 mai dernier, défavorable au projet, le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) estime que le Département ne respecte pas suffisamment la séquence ERC (pour éviter, réduire, compenser). Il recommande d’adopter plus souvent la démarche d’évitement, notamment pour des sites de reproduction du Courlis cendré, de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !