Dominique Olivier : «le nucléaire n’est plus tabou»

En charge du débat sur la transition énergétique à la CFDT, Dominique Olivier, ancien de Michelin-Clermont-Ferrand, était jeudi 18 avril à Besançon avec une quarantaine de militants. Il préside aussi le groupe de travail «impacts sociaux de la transition énergétique» du débat national et doit rédiger en six semaines une synthèse des travaux.

Dominique Olivier, CFDT chimie-énergie

Un temps chimiste en recherche et développement chez Michelin à Clermont-Ferrand, Dominique Olivier a animé les CHSCT du fabricant de pneus en tant que coordinateur santé-sécurité-environnement de la CFDT, gérant notamment les questions relatives aux risques industriels. Il est secrétaire confédéral, permanent, après avoir été penfant douze ans l'un des principaux dirigeants de la fédération chimie-énergie. Il est également pilote du débat sur la transition énergétique de la CFDT, et préside le groupe de travail «impacts sociaux et transition professionnelle» du débat national sur la transition énergétique porté par le ministère de l'Écologie. Il était ce jeudi devant une quarantaine de militants de la CFDT retraités pour parler de cet engagement et de ses enjeux.

Vous avez été un militant syndical dans une grande entreprise. Désormais permanent, n'êtes vous pas un peu un apparatchick ?Vu l'étendue des champs à...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !