Daniel Prieur : « le casse-cailloux n’est pas le casse du siècle »

Le président de la chambre d'agriculture du Doubs-Territoire-de-Belfort dénonce « les extrémistes de part et d'autre qui s'en donnent à cœur joie », mais ne répond pas à la problématique de destruction des sols soulevée par les scientifiques qui inquiète de très nombreux paysans. Il pose par ailleurs une question qui aurait paru iconoclaste il y a peu : « faut-il virer l'UIPP [le lobby des pesticides] de Coop de France ? »

cda

On attendait Daniel Prieur sur le casse-cailloux. Le président de la chambre d'agriculture Doubs-Territoire-de-Belfort n'a pas déçu lors de la dernière session, vendredi 24 novembre à Besançon. « Qui dit aménagement de chantier dit travaux connexes et casse-cailloux. Du coup, les extrémistes de part et d'autre s'en donnent à cœur joie. J'invite à la sagesse et au respect des écosystèmes, mais surtout des agriculteurs... Le casse-cailloux n'est pas le casse du siècle ».

Fermez le ban. On reconnaît la faconde de l'éleveur de Pierrefontaine-les-Varans. On souligne aussi sa façon de se mettre au centre en faisant mine de rejeter les « extrémistes », catégorie où il a bien envie de mettre les écolos, les scientifiques, les agronomes, et quelques paysans irréductibles qui ne comprendront jamais rien. Ce faisant, il psychologise une question qu'il transforme en problème d'individus. Les bons, les sensés, les sages au centre ; les gueulards et les...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !