Belfort : Le Conseil de l’ordre des médecins mécontent de l’injonction à ne pas délivrer d’arrêt de travail aux soignants positifs au Covid-19 mais asymptomatiques

Dans un mail daté du 11 novemebre que nous avons pu consulter, le Conseil de l’ordre des médecins du Territoire de Belfort rappelle à ses membres leur indépendance professionnelle face aux injonctions à ne pas délivrer d’arrêts maladie aux soignants positifs au Covid-19 mais asymptomatiques. S’il s’agit de soulager l’hôpital de Trévenans, les Ehpad et les officines du Nord–Franche-Comté, le CDOM 90 estime que cela va à l’encontre des recommandations et des principes de moralité et de probité.

« Pour soutenir l’hôpital, merci de ne pas faire d’arrêt maladie aux soignants cas contacts ou positifs asymptomatiques à l’hôpital, en EHPAD et en officine ». Voilà ce qu’écrit la CPTS Belfortaine, la Communauté professionnelle territoriale de santé qui organise l’activité médicale d’un territoire, dans un mail destiné à ses adhérents.

Cette demande a vivement fait réagir le Conseil de l’ordre des médecins du Territoire de Belfort qui rappelle à l’ensemble des médecins du département leur indépendance professionnelle. Dans un mail que nous avons pu consulter, la CDOM 90 écrit que « l’ injonction de ne pas placer en arrêt des soignants Covid (+) est également contraire à toutes les recommandations officielles que les médecins répètent à leurs patients depuis des mois : Tester-isoler-protéger ».

Le Conseil de l’ordre 90 se dit...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !