Au Canada, la cabane brûle…

Lundi 6 septembre 2021, la chaîne Radio Canada a révélé qu’une école de la province de l’Ontario avait procédé à un autodafé. Cela s’est passé en 2019. Il y avait urgence à brûler Tintin en Amérique qui stigmatise les Peaux-Rouges ; La Conquête de l’Ouest par l’ignoble Lucky Luke ; et Astérix et les Indiens... L'occasion pour l'anthropologue Jean-Michel Bessette de réfléchir, avec Ariane Mnouchkine, aux notions qui affleurent par les temps qui courent : appropriation culturelle, cancel culture, woke...

Lundi 6 septembre 2021, la chaîne Radio Canada a révélé qu’une école de la province de l’Ontario avait procédé à un autodafé. Cela s’est passé en 2019. Une cérémonie de purification par le feu1 a en effet alors été organisée par le conseil scolaire catholique Providence dans une de ses écoles... Il y avait urgence à brûler Tintin en Amérique qui stigmatise les Peaux-Rouges ; La Conquête de l’Ouest par l’ignoble Lucky Luke ; et Astérix et les Indiens, bien évidemment.

Livres d’histoire, manuels scolaires donnant des conseils pour confectionner des parures de plumes... c’est une trentaine d’ouvrages parmi les quelques 5.000 livres de jeunesse bannis des bibliothèques qui ont été ainsi livrés au feu purificateur, car jugés coupables de véhiculer des stéréotypes négatifs sur les habitants des Premières Nations du Canada. By the way, les cendres de cet autodafé ont ensuite servi...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !