Anne-Marie Stimpfling, une carrière au CLA

Pour son premier jour de boulot au Centre de Linguistique Appliqué de Besançon, en 1976, Anne-Marie Stimpfling n'avait pas de travail : «reviens demain», lui dit un collègue. Elle est revenue le lendemain et ne l'a plus quitté. Jusqu'au 17 avril dernier à 17 h 17, moment où elle a payé un pot pour son départ... en congés, avant la retraite dans quelques jours.

Anne-Marie Stimpfling

Pour son premier jour de boulot au CLA, en 1976, Anne-Marie Stimpfling n'avait pas de travail : «reviens demain», lui dit un collègue. Elle est revenue le lendemain et ne l'a plus quitté. Jusqu'au 17 avril dernier à 17 h 17, moment où elle a payé un pot pour son départ... en congés. Elle écluse les derniers avant de goûter une retraite qu'elle espère aussi active que les quarante dernières années. Elle a démarré 47 rue Mégevand, dans un hôtel particulier où le CLA, créé sous ce nom en 1958 par le lexicologue Bernard Quemada, était installé avant d'emménager à la City en 1992. L'histoire de l'enseignement des langues à Besançon avait commencé en 1899 sous l'appellation d'institut de langue et de civilisation française pour les étudiants étrangers.  

«J'avais fait des remplacements au service financier de la fac de lettres, j'étais au chômage... Le principe de recrutement de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !