« A part les logiques financières, tout est flou dans les politiques de santé »

La fédération santé-sociaux de la CFDT est en conseil national à Arc-et-Senans. Sa secrétaire générale, Nathalie Canieux, développe dans cet entretien les enjeux du dialogue social et les obstacles qui l'empêchent. Elle dénonce aussi un article de la future loi vieillissement qui ferait travailler 24/24 heures six jours de suite des professionnels au domicile de patients dépendants.

Nathalie Canieux : « Les plus jeunes préfèrent travailler plus longtemps dans la journée, mais moins souvent. »

La fédération santé-sociaux de la CFDT réunit du 16 au 18 juin son conseil national à la saline d'Arc-et-Senans où 300 militants de toute la France étaient attendus. Entretien avec Nathalie Canieux, technicienne de laboratoire ayant exercé en hôpital et en laboratoire d'analyses. Parisienne d'origine normande, elle est secrétaire générale de la fédération depuis 2009 et permanente.

De quoi parlez-vous pendant ces trois jours ?

Du dialogue social. Mardi matin avec la direction du Travail, mardi après-midi en tables rondes avec des syndicalistes allemand, suédois et italien, puis avec des expériences militantes. Ensuite, nous travaillons en ateliers... Les deux grandes questions que nous abordons sont les obstacles au dialogue social, et ce qu'il faut changer pour que ça marche...

Quel est le principal obstacle au dialogue social, le patronat ?

Ça peut l'être. Mais aussi les modes de financements et les pratiques...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !