500 manifestants contre la loi El Khomri à Besançon

En grande majorité étudiants, ils ont défilé dans le centre-ville et aux Chaprais. Un animateur du mouvement et deux militants CGT dont le secrétaire départemental ont été sèchement interpellés et placés quelques heures en garde-à-vue. Un rassemblement de protestation est prévu vendredi 25 mars. Les Jeunes socialistes du Doubs « s'indignent » et demandent « des sanctions » contre les policiers auteurs de « violences relevant de la sauvagerie ».

manif

Environ 500 personnes ont défilé jeudi entre 11 heures et 13 heures dans le centre-ville et le quartier des Chaprais à Besançon pour manifester leur opposition à la loi El Khomri. Un cortège d'étudiants venant de la faculté des lettres a rejoint des salariés, militants CGT, FO et Solidaires sur la place de la Révolution avant le départ du cortège, ponctué de blocages temporaires de plusieurs carrefours.

Un militant de Solidaires-Etudiants, Sébastien H, étudiant en master de sciences humaines, a été placé en garde à vue dans l'après-midi après une interpellation musclée sur l'esplanade des Droits de l'Homme. Invité à la fin de la manifestation par les officiers de police à se rendre à une convocation au commissariat, il avait convenu avec eux qu'il s'y rendrait après une assemblée générale programmée à la fac de lettres. Le comité de mobilisation contre la loi a publié une vidéo de l'interpellation sur son compte Facebook (à voir...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !