500 manifestants à Besançon contre le projet Peillon

Près de 500 personnes, dont de nombreux grévistes du primaire et quelques enfants accompagnant leurs parents, ont défilé ce mardi après-midi dans le froid des rues bisontines contre le projet de réforme des rythmes scolaires. A entendre les raisons des manifestants, on sent une exaspération quant à la méthode du gouvernement qui n'aurait pas changé avec les pratiques sarkozystes.

manifrythme2013-02-12

Près de 500 personnes, dont de nombreux grévistes du primaire et quelques enfants accompagnant leurs parents, ont défilé ce mardi après-midi dans le froid des rues bisontines contre le projet de réforme des rythmes scolaires. A entendre les raisons des manifestants, on sent une exaspération quant à la méthode du gouvernement qui n'aurait pas changé avec les pratiques sarkozystes. Point commun entre l'avant et l'après victoire du PS : le manque de concertation et d'écoute. Sophie, institutrice en maternelle dans le quartier populaire en pleine mutation des Clairs-Soleils, résume un point de vue plusieurs fois entendu : « Cette réforme, c'est bien, mais pas sans les réseaux d'aide ! C'est une belle réforme avec l'argent des collectivités... »Favorable au fond de la réforme, Véronique défile contre son impréparation. Enseignante à Montrapon, un autre quartier populaire, elle renchérit : « Il faut le temps...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !