Y’a pas que le comté dans nos campagnes !

Le colloque régional annuel de Solidarité paysans, qui s'est tenu à Dannemarie-sur-Crête, a mis en valeur la solidarité de la filière quand elle sait accueillir un producteur de lait standard en difficulté. Mais aussi montré deux belles réussites de diversification qui ont su se faire une place à côté d'une AOP qui génère une pression foncière compliquant parfois les  initiatives alternatives.

coloque1

Et si le comté était en même temps être la pire et la meilleure des choses pour les paysans ? C'est l'interrogation un rien provocatrice qui vient à l'esprit en sortant du colloque annuel de l'association Solidarité Paysans Bourgogne-Franche-Comté qui s'est tenue le 29 novembre dans l'amphithéâtre du lycée agricole de Dannemarie-sur-Crète. On vante souvent l'exemplarité économique et sociale de la filière comté, notamment pour sa dimension coopérative. Et même, parfois, pour sa responsabilité environnementale, bien que cette dernière soit controversée malgré les mesures d'extensification décidées ou envisagées par le CIGC.

La meilleure des choses ? Un exemple en est donné par le témoignage de Denis Convert, paysan à Simandre-sur-Suran, au sud de la Petite montagne (Ain). Il reprend en1986 la ferme de ses parents avec son frère et sa soeur. Ils élèvent 90 vaches laitières qui produisent 630.000 litres de lait conventionnel par an sur 146...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !