Victor Hugo, de Shanghaï à Pékin

L’artiste jurassienne, ancienne élève de l’école des Beaux-Arts de Besançon et de l’Art Student de New York, avait reçu une première commande il y a trois ans. La municipalité de Shanghaï avait sollicité l’association franc-comtoise d’amitiés franco-chinoise (AFC-AFC) qui avait proposé à la ville de Besançon de participer au financement de l’œuvre, auquel a également contribué le publicitaire JC-Decaux.

Victor

L’artiste jurassienne, ancienne élève de l’école des Beaux-Arts de Besançon et de l’Art Student de New York, avait reçu une première commande il y a trois ans. La municipalité de Shanghaï avait sollicité l’association franc-comtoise d’amitiés franco-chinoise (AFC-AFC) qui avait proposé à la ville de Besançon de participer au financement de l’œuvre, auquel a également contribué le publicitaire JC-Decaux. Après l’exposition universelle où elle figure actuellement au pavillon de la France, la sculpture rejoindra, l’an prochain, l’Avenue du Théâtre parmi vingt grands dramaturges mondiaux. Hugo sera ainsi au côté de Molière et de Sartre ou Camus. Le lieu, actuellement en travaux, ambitionne d’être le «Broadway de l’Orient».Le grand écrivain né à Besançon en 1802 est très populaire en Chine depuis un fameux écrit du 25 novembre 1861. Victor Hugo avait répondu au capitaine...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !