Uvéa, reine de la foire comtoise

Cinq ans après un premier prix décerné à un éleveur d'une autre région, Jean-Michel Cussac voit son travail de sélection génétique salué lors du concours Montbéliard-Prestige à la Foire comtoise de Besançon

Jean-Michel Cussac à l'annonce du verdict qui célèbre Uvéa.

Elle a eu 10 ans le 26 mars dernier, s'appelle Uvéa et broute à 930 m d'altitude sur des pâturages du Cantal. Depuis plusieurs années, cette élégante montbéliarde collectionne les podiums des concours agricoles. Elle a eu six veaux quand la moyenne de la race est entre trois et quatre. Les deux juges du concours Montbéliard-Prestige, Laurent Droz-Grey et Fabien Aillevans, l'ont choisie pour être la «grande championne» de l'année. Vu de l'extérieur du monde agricole, la décision n'a rien de renversant. Vu de l'intérieur, elle fait quelques vagues et génère des interpellations, voire des incompréhensions. «On a une race qui sait vieillir, mais seules 20% des vaches ont quatre lactations ou davantage», argumente Fabien Aillevans. C'est donc une «numéro un en longévité» qui a été couronnée et «c'est ce qu'on a voulu souligner», ajoute Laurent Droz-Grey.

Il...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !