Un camion nommé Titanic

La mésaventure judiciaire des Transports Jeantet est la partie émergée d'un iceberg qui pourrait engloutir l'Europe comme il y a un siècle sombra le fier Titanic. Les juges bisontins devront certes dire si le patron de cette entreprise de 500 salariés est ou non coupable de travail dissimulé, autrement dit d'embauche de travailleurs au noir, et de prêt irrégulier de main d'oeuvre, celle-là justement qui vient travailler en France à des conditions d'une autre époque.

La mésaventure judiciaire des Transports Jeantet est la partie émergée d'un iceberg qui pourrait engloutir l'Europe comme il y a un siècle sombra le fier Titanic. Les juges bisontins devront certes dire si le patron de cette entreprise de 500 salariés est ou non coupable de travail dissimulé, autrement dit d'embauche de travailleurs au noir, et de prêt irrégulier de main d'oeuvre, celle-là justement qui vient travailler en France à des conditions d'une autre époque. Il y a quinze mois, d'autres juges ont répondu oui, mais n'ont infligé qu'une peine de 10.000 euros d'amende. Une paille si l'on compare au redressement social de 600.000 euros dont la société Jeantet s'est déjà acquitté.En réalité, les juges sont, pour utiliser un mot souvent employé à tort et à travers, pris en otage par la politique. Les avocats le leur rappellent bien en pointant les conséquences pour l'activité, et donc l'emploi,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !