Transports : le casse-tête du transfert des départements à la région Bourgogne-Franche-Comté

Le 14 octobre, l'exécutif régional assure qu'il reprendra les transports interurbains le 1er janvier et les transports scolaires le 1er septembre. Mais Marie-Guite Dufay a écrit le 3 octobre à Christine Bouquin une lettre disant qu'elle reprendra tout le 1er septembre. Chaque département étant une exception, l'affaire est d'une grande complexité technique alors que l'ambition affichée est louable.

neugnot-dufay

Le transfert aux régions des transports interurbains au 1er janvier 2017, et des transports scolaires au 1er septembre 2017 est un crève-cœur pour certains départements qui en avaient jusqu'à présent la charge. Sauvés de la disparition qui leur était promise par la première mouture de la réforme territoriale, ils n'en ont pas moins perdu une compétence surveillée de près par les anciens conseillers généraux. Qu'un car scolaire roule trop vite, soit en retard ou néglige un hameau, et les élus étaient sur la brèche, sollicités par leurs voisins, le conseil municipal d'à côté ou des parents d'élèves forcément croisés un jour ou l'autre. 

Cette capacité d'intervention ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Les élus départementaux ne pourront plus tirer la manche de leur vice-président aux transports ou du directeur des services pour relayer les revendications du terrain. Ils n'auront plus qu'un « droit de suite », autrement dit la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !