Sanctions judiciaires pour six étudiants et une lycéenne à Besançon

L'occupation du conseil d'administration de l'université, en février 2017, avait été présentée comme une séquestration par la présidence de l'université, la police et le parquet. Des étudiants sont condamnés pour dégradation. Ayant subi lésions et bleus lors de son interpellation par cinq policiers, en mai devant le lycée Pasteur, une lycéenne poursuivie pour violences aux forces de l'ordre, devra payer des dommages et intérêts pour outrage...

etudiants

La montagne a-t-elle accouché d'une souris ? Deux interventions énergiques de la police nationale à Besançon, contre des étudiants le 14 février 2017, contre des lycéens le 9 mai, ont connu ce jeudi 8 mars une conclusion se soldant par des sanctions judiciaires sans commune mesure avec les premières qualifications officielles des faits. La séquestration en réunion dans le premier cas est devenue une dégradation en réunion. De violences et outrages aux forces de l'ordre dans l'autre, la justice n'a gardé que l'outrage...

Le 14 février, dix-neuf étudiants faisaient irruption dans la salle du conseil d'administration de l'université de Franche-Comté. Avant même que le séance débute, ils entendaient perturber l'instance dirigeante qui devaient adopter des dispositions dont ils critiquaient l'orientation, notamment la sélection en master. Le siège de l'université était alors bouclé, se transformant en souricière : les forces de l'ordre intervenaient,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !