PSA se prépare à la reprise dans le brouillard

Contrairement à certains de ses concurrents, PSA n’a pas encore redémarré ses usines et n’a indiqué aucune date. A Sochaux comme aiileurs, les salariés sont dans le flou le plus complet, tout comme la direction qui mise sur la réouverture des concessions pour faire repartir la machine. La rentrée ne se fera pas avec tout le monde et les syndicats craignent une coupe dans les effectifs, en particulier des intérimaires. Après les ratés de Vesoul, qui ne s’était pas complètement arrêté, le protocole sanitaire est maintenant validé au niveau du groupe. Mais il reste à le confronter à la réalité… et aussi à s’assurer d’un stock de masques suffisant.

pause

À quand la reprise chez PSA ? Le flou est total depuis la fermeture de ses sites le 17 mars. Si le groupe prévoyait initialement une éventuelle reprise rapide, il a dû reculer fissa face à l’hostilité de tous les syndicats, inquiets pour la santé des salariés. La réalité des chiffres a joué aussi. Avec deux semaines de confinement, PSA a vu ses ventes baisser de 68 % en mars selon l’ACEA, l’Association des constructeurs automobiles européens. Au mois d’avril, la chute serait de l’ordre de 90 %… L’avenir s’annonce bien incertain, pourtant Renault et Toyota sont eux timidement repartis. Mais du côté de PSA, aucune date n’est annoncée pour la reprise de l’activité. Peut-être pour le 11 mai, date qui semblait magique depuis les annonces d’Emmanuel Macron, mais rien ne l’indique pour l’instant. En attendant d’y voir plus clair, PSA se met bien sûr...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !