Place financière de Bourgogne-Franche-Comté : le « chèque en blanc » de la région

Qu'y a-t-il derrière la boutade du vice-président Jean-Claude Lagrange prononcée lors de l'assemblée générale constitutive ? Un outil pour les « rendez-vous des gens ayant des idées avec ceux qui ont de l'argent » ? Un mouvement de relocalisation du capital ? La réconciliation de la finance avec l'entreprise ?

finance

L'association Place financière de Bourgogne-Franche-Comté a tenu son assemblée générale constitutive vendredi 6 octobre dans la salle des conférences de la CCI du Doubs, à Besançon. S'agit-il de créer une bourse régionale alors que les bourses de Lyon, Lille, Marseille, Nancy, Nantes et Bordeaux ont fermé en 1991, sous la pression de la numérisation des transactions et de son corolaire, la centralisation à Paris ? Oui et non.

Non parce qu'il n'est pas question de créer une « corbeille » régionale où des traders locaux (low cost ?) achèteraient et vendraient des titres de propriété d'entreprises, actions ou obligations, qui varieraient au gré de l'offre et de la demande. Oui parce qu'il s'agit officiellement de constituer un outil pour les PME et des ETIentreprises de taille intermédiaire : plus grandes que les PME, plus petites que les grandes entreprises, les ETI ont de 250 à 4999 salariés, et un chiffre d'affaires de moins de 1,5 milliard...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !