Patron, un miaoû sinon rien

Le Café des Félins a ouvert ses portes il y a deux mois à Besançon. Clément Martin, le jeune gérant est dingue de ses quatre chats qui confèrent au lieu une ambiance unique.

matou

Clément Martin est tombé dans la marmite féline dès son plus jeune âge. Ce jeune homme de 26 ans a toujours été passionné par les chats, il est donc compréhensible qu'une idée folle lui soit un jour venue en tête. L'été 2014 fut propice à une imagination débordante, il décide alors d'ouvrir un lieu qui mettrait en valeur l'animal dont. « Je suis fier de mes chats, ils m'accompagnent dans cette aventure », dit-il.

Sur les murs, le blanc domine, une fine lumière bleue illumine un pan de la pièce, l'éclairage global est dû à des leds qui ne chauffent pas, l'ambiance est cosy, quelques poutres en bois dessinent de belles croisées, le bar est dans un coin et... les chats ! Ils sont là, ils sont quatre, Gavroche, Gustave, Clopin et Cosette, bonjour ! Gavroche et Cosette ? Oui ! Clin d'oeil à Victor Hugo : « Gavroche et Cosette faisaient partie d'une portée qui aurait dû être tuée à la naissance...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !