Much loved : le scandale de la vérité

Le film de Nabil Ayouch sur la prostitution à Marrakech, censuré pour « outrage aux valeurs morales et à la femme marocaine », est un révélateur d'une société pour laquelle des choses doivent demeurer secrètes...

much-loved2

19 mai. Nabil Ayouch présentait « Much Loved» à la Quinzaine des réalisateurs cannoise. Le film abordait pour la première fois la question du sexe tarifé et de la condition féminine dans le monde arabe. Après la projection officielle, l’euphorie de l’équipe tombe rapidement. Des extraits du film diffusé en ligne suscitent une violente controverse au Maroc. Des milliers d’internautes dénoncent l’immoralité du film sans l’avoir vu. Les actrices font l’objet d’appels anonymes. Sur Facebook un groupe réclame l’exécution du réalisateur.25 mai. Le Ministère de la Communication du Maroc interdit le film parce qu’il représente un outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine et qu’il porte une atteinte à l’image du royaume. La décision passe en force sans respecter le protocole démocratique de la censure au Maroc et surtout sans que le film soit vu en entier.

Du...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !